Ensemble pour un sport propre

L'Assocation Suisse de Force Athlétique (ASFA) s'engage sans réserve pour un sport sans dopage, soutient la prévention du dopage et entretient une collaboration active avec la fondation Swiss Sport Integrity. Le respect systématique des règles antidopage protège les athlètes, la fédération et le sport du powerlifting. Le comité d’ASFA attache une grande importance à ce que les athlètes, les entraîneurs et les fonctionnaires des clubs connaissent les règles et s'engagent pour un sport propre.

 

Qu’entend-on par « dopage » ?

Non seulement les substances interdites dans le corps, mais aussi, par exemple, leur possession, le refus de se soumettre à un contrôle ou les infractions à l'obligation de déclarer sont interdits par le Statut concernant le dopage de Swiss Olympic.

En savoir plus sur les onze faits concrets.

 

Les athlètes sont responsables !

La Strict Liability est la base de la prévention du dopage. Elle stipule que les sportifs sont seuls responsables de l'absence de substances interdites dans leur organisme ou de l'utilisation de méthodes interdites.

En savoir plus sur les droits et obligations.

 

Vérifier les médicaments !

Avant de prendre des médicaments, les athlètes doivent toujours vérifier qu'ils ne contiennent pas de substances interdites. L'outil de recherche de médicaments Global DRO permet d'obtenir facilement des informations à ce sujet.

Les athlètes d'ASFA n'ont pas besoin d'une autorisation d'usage à des fins thérapeutiques (AUT) préalable. Si tu dois prendre une substance interdite pour des raisons médicales, tu dois le signaler lors d'un contrôle antidopage. Si la substance est détectée dans l'urine/le sang, tu peux demander une AUT a posteriori. Les documents médicaux nécessaires doivent être datés avant le contrôle. Note que des documents détaillés sont nécessaires. Tu trouveras des détails sur https://www.sportintegrity.ch/anti-doping/medizin/ausnahmebewilligung-atz/atz-antrag. Pour les thérapies fréquemment demandées (par ex. asthme, diabète, TDAH), tu trouveras des critères de demande sur le site Internet de Swiss Sport Integrity. Il est de la responsabilité de chaque athlète de s'assurer que les documents nécessaires sont disponibles (en collaboration avec ton médecin traitant).

           

Suppléments à risque de dopage

Les suppléments et les compléments alimentaires peuvent être contaminés par des substances interdites. Ils comportent donc le risque d'une infraction involontaire aux règles antidopage. Pour réduire ce risque, une grande prudence est de mise dans le choix des produits.

Plus d'informations sur les risques de dopage liés aux suppléments.

 

Contrôles antidopage : comment ça marche ?

Les contrôles antidopage peuvent avoir lieu à tout moment et en tout lieu. Au sein d'ASFA, nous accordons une importance particulière à la réalisation de contrôles antidopage en dehors des compétitions. Il est du devoir des athlètes de se conformer à la convocation et aux instructions du personnel de contrôle.

Tous les athlètes d'ASFA disposant d'une licence de compétition acceptent la déclaration de soumission. La planification et l'exécution des contrôles incombent à Swiss Sport Integrity. Le membre responsable du comité d'ASFA informe Swiss Sport Integrity du classement des athlètes licenciés, de leur participation et de leur succès dans les compétitions internationales, ainsi que de tout élément suspect spécifique, tel que des performances ou des progrès extraordinaires.

Détails sur le déroulement d'un contrôle antidopage.

 

Management des résultats

La gestion des résultats des contrôles antidopage incombe à Swiss Sport Integrity. En cas de contrôle positif, une évaluation est effectuée par Swiss Sport Integrity et/ou la Chambre disciplinaire du sport suisse (Déclaration de soumission ASFA). Une fois l'enquête terminée, le nom du sportif/de la sportive, la substance interdite et la sanction infligée sont publiés par l'ASFA. En outre, une communication est faite à l'IPF et à l'AMA via Swiss Sport Integrity.

En accord avec la position de Swiss Sport Integrity, les noms des athlètes testés négatifs ne sont pas publiés. Lors de l'assemblée générale annuelle, l'ASFA fournit des informations sur le nombre de contrôles antidopage (y compris les résultats négatifs/positifs et la réalisation en ou hors compétition) et sur le budget utilisé à des fins antidopage.

 

E-Learning - Comprendre les règles avec précision

Plus le niveau de performance est élevé, plus les sportifs et les personnes qui les encadrent doivent connaître les règles antidopage.

Les programmes d'apprentissage en ligne de Swiss Sport Integrity - pour les athlètes, les entraîneurs, les médecins et tous ceux qui veulent protéger le sport propre.

Passez le test maintenant et obtenez le certificat antidopage !

 

Conseils importants dans la brochure actuelle

Les informations les plus importantes et des conseils pratiques sur le thème de la lutte contre le dopage dans la brochure « Ensemble pour un sport propre » - pour les athlètes, les entraîneurs et les parents.

Découvrir la brochure maintenant.

 

Signaler les cas suspects !

Les indices de possibles infractions liées au dopage peuvent sembler minimes, mais ils peuvent être d'une grande importance pour le travail d'enquête. Votre communication pourrait nous aider de manière décisive à protéger le sport propre. Anonymes ou non, les informations seront dans tous les cas traitées de manière confidentielle.

Signaler les soupçons pour protéger le sport propre.

 

Se tenir au courant

Sport Integrity
Facebook
Instagram
Twitter

 

Questions fréquentes

Les noms des athlètes testés négatifs sont-ils publiés ?

Conformément à la position de Swiss Sport Integrity, les noms des athlètes testés négatifs ne sont pas publiés. Cela permet notamment de protéger les données et la personnalité des athlètes concernés. Lors de l'assemblée générale annuelle, l'ASFA fournit des informations sur le nombre de contrôles antidopage (y compris les données relatives aux résultats négatifs/positifs et à la réalisation en ou hors compétition) et sur le budget utilisé à des fins antidopage.

 

J'ai été soumis à un contrôle antidopage à mon domicile sans préavis. Que se serait-il passé si je n'avais pas été sur place le moment venu ?

Swiss Sport Integrity effectue des contrôles antidopage inopinés en dehors des compétitions. Il existe un risque de manquer/de ne pas trouver les athlètes sélectionnés. Cela n'a aucune conséquence pour la personne concernée. Ce n'est que dans le cas des athlètes faisant partie d'un groupe cible de sportifs soumis à contrôle qu'une absence répétée aux heures indiquées entraînerait des sanctions.

Notez cependant que le fait de refuser ou de faire échouer un contrôle constitue une violation des règles antidopage. Il y a par exemple obstruction à un prélèvement d'échantillon lorsqu'il est prouvé qu'un(e) sportif(ve) a délibérément évité le personnel de contrôle antidopage afin de se soustraire à la convocation ou au contrôle antidopage.

 

Pourquoi une collaboration avec Swiss Sport Integrity et comment se composent les coûts et le budget ?

Conformément aux dispositions de notre fédération faîtière IPF, les contrôles antidopage doivent être effectués selon les directives de l'AMA, de sorte que nous sommes tributaires d'une collaboration avec Swiss Sport Integrity. Avec Swiss Sport Integrity, c'est un organisme neutre et indépendant qui effectue les contrôles antidopage, ce qui est essentiel pour la crédibilité.

Les coûts des enquêtes, de l'intervention des contrôleurs et de la gestion indépendante des résultats par Swiss Sport Integrity sont entièrement pris en charge par la fédération et s'élèvent à plusieurs centaines de francs suisses par contrôle. Le budget se compose de la taxe antidopage prélevée lors des compétitions ainsi que d'un certain subventionnement croisé. Nous maximisons le nombre de contrôles tout en respectant le budget disponible.

2022 : Budget : 5400 CHF

Bilan 2021 : 7 contrôles antidopage (tous négatifs), dont 2 en compétition et 5 hors compétition. 1 contrôle à l'étranger. Coût de 4222 CHF, y compris l'évaluation continue des profils stéroïdiens et l'évaluation d'une demande d'AUT.

Bilan 2020 : 5 contrôles antidopage (tous négatifs), dont 4 en compétition et 1 hors compétition.

 

Que sont les pools de contrôle et existe-t-il des pools de contrôle au sein d'ASFA ?

Selon les dispositions d'exécution relatives aux contrôles antidopage de Swiss Sport Integrity, les informations sur le lieu de séjour servent uniquement à améliorer la planification et l'exécution des contrôles antidopage inopinés. Pour que l'admission dans un pool de contrôle et les dépenses considérables qui y sont liées soient justifiées, un:e athlète devrait pouvoir être soumis(e) à au moins trois contrôles antidopage par an (hors compétition). L'expérience que nous avons acquise jusqu'à présent montre que les contrôles antidopage inopinés peuvent très bien être effectués avec succès, même sans indications quotidiennes sur le lieu de séjour.

Compte tenu de ces considérations ainsi que de notre budget, nous considérons la création d'un pool de contrôle comme disproportionnée.

L'ASFA s'est toutefois réservé la possibilité de demander aux athlètes participant à des compétitions internationales (CE, CM) de fournir, pour une durée de quelques mois, des informations réduites (c'est-à-dire non quotidiennes) sur leur lieu de séjour, afin de permettre la réalisation de contrôles antidopage inopinés en toute sécurité.

 

Comment puis-je contribuer ?

Que vous soyez entraîneur, athlète, président ou membre d'un club, informez-vous, parlez-en à vos amis et partagez par exemple cet article sur notre site Internet. Tu souhaites faire un don financier pour la réalisation de contrôles antidopage ? Contacte-nous à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..